2 Mar

Une estimation à Strasbourg profitera de l’excellente conjoncture de 2020 !

Vous possédez un projet immobilier pour 2020 ? Toutefois, avant de faire l’acquisition d’une nouvelle résidence principale, il faut commencer par vendre celle que vous avez et surtout il est indispensable de faire réaliser une estimation à Strasbourg par une ou plusieurs agences immobilières.

Par chance, si 2019 a été une année immobilière exceptionnelle, 2020 s’annonce déjà aussi comme un excellent cru ! Certes, l’année débute difficilement. Le Haut Comité de Stabilité Financière a recommandé récemment aux banques d’être plus sélectives dans leurs dossiers, de ne plus octroyer de crédits au-delà de 25 ans et de ne pas dépasser un taux d’endettement de 33%. Résultat de ces mesures, les banques ont durci leurs conditions d’octroi. Et de ce fait, de nombreux ménages ont des difficultés à trouver un financement.

Mais soyez rassuré : si les banques ont été plus exigeantes en fin d’année, les compteurs sont remis à zéro depuis janvier et elles ont à nouveau des objectifs de croissance et de conquête. Il est donc fort probable qu’elles s’assouplissent de nouveau, sous l’œil vigilant du HCSF qui prône la modération.

Malgré ce mauvais début d’année, tous les experts sont donc d’accord : il est peu probable que l’année 2020 soit réellement différente de ce que l’on a pu observer l’année dernière, les fondamentaux du marché restant les mêmes : des taux bas, une croissance économique relativement stable, la confiance des ménages en hausse et un chômage en recul.

De plus, le gel des permis de construire et des mises en chantier par de nombreuses communes, qui ne veulent pas troubler leurs administrés en cette période pré-électorale, devrait également profiter à l’immobilier ancien.

Dans ce contexte global, l’année 2020 ne laisse pas présager de baisse des prix, mais une hausse certainement plus contenue. Et malgré la flambée des prix de vente dans les plus grandes villes, la demande devrait donc toujours répondre présente pour cette année. Tandis que le volume de transactions, dopé par les taux d’intérêt bas, devrait poursuivre à un rythme soutenu.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée