5 Mai

Faites faire l’estimation de votre logement dans le Haut-Rhin pour mesurer l’impact du Covid sur les prix !

Vous avez un bien à vendre dans le Haut-Rhin ? Dans ce cas, faites faire l’estimation de votre logement ! L’impact du Covid est important sur les prix, donc sur le pouvoir d’achat immobilier ? Faisons le point ensemble.

Premier constat : 2021 confirme une tendance amorcée en 2020, ainsi à l’exception de Marseille et Paris, tous les habitants des grandes villes de France ont perdu des m² à l’achat par rapport à l’an dernier.

Si les villes les plus intéressantes en termes de pouvoir d’achat restent comme en 2020 : Saint-Étienne, Le Mans et Nîmes, ces 3 villes étant les seules qui offrent la possibilité de faire l’acquisition de biens de plus de 100 m² pour un budget équivalent à celui de l’année précédente, elles subissent toutefois la tendance de plein fouet et perdent respectivement : 6, 7, et 9 m² en 2021. Seule Marseille inverse la tendance en gagnant 1 m² en 2021 : cette année, il est ainsi possible d’y acquérir un bien de 68 m² contre 67 m² pour le même budget que 2020. Paris tire également son épingle du jeu en restant à l’équilibre !

L’engouement pour les villes moyennes qui impacte les prix
« La crise semble bien avoir modifié les préférences des Français en matière d’immobilier. Ils sont de plus en plus nombreux à délaisser les grandes villes pour leur préférer les villes moyennes, et cela impacte directement les prix et les surfaces, puisqu’en moyenne les Français ont perdu 5 m² alors que des grandes villes particulièrement attractives jusque-là à l’image de Paris, Lyon, et Bordeaux par exemple perdent entre 0 et 4 m². Ainsi, de nombreuses villes qui étaient jusque-là épargnées par la hausse des prix de l’immobilier connaissent de profonds bouleversements à l’image de Nîmes, Reims ou Angers. La tendance pourrait bien se poursuivre si la crise devait perdurer et avec elle la prédominance très forte du télétravail. Un autre indicateur à surveiller reste celui des taux, toujours à très bas », conclut Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée