6 Août

Comment réussir l’achat d’une maison en vente dans le Bas-Rhin ?

Les Français sont nombreux à rêver d’une résidence secondaire en bord de mer, au pied des montagnes ou dans un coin de campagne… Et on les comprend ! Les raisons de tomber sous le charme d’une maison de vacances sont multiples : se faire plaisir, se constituer un patrimoine immobilier, préparer sa retraite… En revanche, quelle que soit votre motivation, cet investissement nécessite une préparation. Comme lors de l’achat d’une résidence principale, il est important de prendre le temps de vous poser les bonnes questions. Voici nos conseils pour réussir l’achat d’une maison dans le Bas-Rhin.

Préférez une maison proche des commodités
À l’instar des critères qui doivent présider dans le choix d’une résidence principale, il est essentiel que cette maison secondaire bénéficie d’un bon emplacement. Ce qui suppose de privilégier la proximité avec les commerces, les services de santé, les transports en commun… (y compris pour des biens qui se trouvent en bord de mer ou à la campagne). Non seulement votre qualité de vie sera meilleure en vacances, mais votre résidence aura plus de valeur (si vous envisagez de la vendre ou de la mettre en location).

Choisissez une surface qui répond à vos besoins
Vous vous voyez déjà réunissant, tous les étés, famille et amis. Mais attention à ne pas envisager trop grand ! Cela risquerait d’engendrer des frais trop élevés à l’achat et ensuite en entretien. Gardez en tête que cela doit rester un plaisir et non se transformer en une contrainte.

Ne sous-estimez pas le budget d’entretien et de travaux
Si vous voulez garder votre maison dans le Bas-Rhin en bon état, des réparations seront à envisager, plus ou moins régulièrement selon la situation géographique du bien (en bord de mer, les volets devront être plus souvent repeints, par exemple) et ce qu’il comporte (entretien piscine, taille des haies et du gazon…). En plus de cet entretien de maintenance, il peut arriver que lors de l’achat ou avec le temps, certains éléments se dégradent. Il faut savoir que près de 60 % des résidences secondaires sont des maisons anciennes. Il faudra alors envisager des travaux plus importants et dispendieux (changement de la chaudière, réfection du toit). Le budget travaux n’est donc pas à négliger.

Vous pouvez toujours privilégier une résidence habitable en l’état, vous éviterez ainsi d’interminables travaux.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée